Rencontre créateur #1 : L’Atelier Camelir

Sous le pseudo de Camelir se cache Cécile, une créatrice qui travaille le cuir et la porcelaine principalement. Elle les travaille indépendamment ou bien elle les assemble. J’ai découvert ses petits boutons dans la petite boutique de tricot d’Ana (Lanae). Très vite, j’ai remarqué ses autres activités et je suis tombée sous le charme.

Un jour, elle m’a proposé de venir à son atelier pour récupérer des boutons. J’ai saisi l’occasion de la rencontrer et de découvrir son univers qui, je le sentais, allait faire écho en moi.

J’ai roulé durant de longs kilomètres jolis pour monter jusqu’au petit village de montagne où se trouve son atelier. J’ai eu l’impression d’être en vacances, d’explorer les alentours. Le soleil était présent, sa chaleur se ressentait à travers les vitres. J’ai croisé des promeneurs et me suis arrêté quelques instants pour prendre des photos de la vallée et respirer le bon air frais. J’ai croisé le printemps de nombreuses fois et j’étais heureuse.

_MG_6176

Je suis finalement arrivée après avoir croisé de nombreuses fermes, de jolies maisons de pierre, des champs à perte de vue et des montagnes biscornues. Je suis rentrée dans l’Atelier et ça sentait bon le cuir. Dans toute la pièce, les effluves de ce parfum brut. Dès que je suis entrée, je me suis sentie comme dans un cabinet de curiosités. Tout était beau à regarder. Les plantes vertes, les pièces de cuir sur la table, les fleurs séchées, les prototypes un peu partout, les boutons.

   

Je me suis évadée durant quelques heures. Des minutes comme suspendues.

Nous avons discuté de tout, de rien, de nous. Ses boutons sont en porcelaine, elle m’a appris le long processus de réalisation. Derrière ces petites choses il y a énormément de travail. Il n’y a que lorsqu’on connait le travail de la porcelaine que l’on peut se rendre compte de la tâche accomplie. Elle est comme toutes les créatrices. Beaucoup d’en-cours et d’envies et toujours trop de peu de temps pour les réaliser.

Des anses de sac, des ceintures, des kits créatifs, des sacs en cuir… Le mélange des matières. Le naturel du lin, le côté brut du cuir, la légèreté de la porcelaine, la volupté des fleurs séchées. Les créations réussies, ratées, en essais, à développer.

J’ai cru encore un peu plus à de multiples vies en une seule. J’ai cru en l’avenir et en ce qu’il pourrait m’apporter. Cécile est d’une gentillesse inouïe. J’ai passé un après-midi apaisant. Le retour à la circulation a été un peu brutal, comme si on m’arrachait à ce cocon.

Je me suis sentie bien dans ces montagnes. J’ai eu envie d’y vivre. Je ne souhaitais pas en partir. Cela a fait écho à mes pensées. A ce que je m’imagine quand je pense à vivre dans une vieille maison en pierre dans la montagne avec un potager et des chèvres. Aujourd’hui, c’est ce dont j’ai envie. Même si cela implique de se créer de nouvelles habitudes, une nouvelle façon de vivre. C’est ce à quoi j’aspire au plus profond de moi.

_MG_6114

Cette « rencontre créateur » a eu beaucoup de résonance en moi. Un sens de l’esthétisme qui me parle, le rêve de vivre de la création, un environnement naturel.

Je remercie du fond du cœur Cécile de m’avoir accueilli dans son atelier et pour sa générosité.

Des boutons et des bisous.
Noémie.

Publicités

9 commentaires sur « Rencontre créateur #1 : L’Atelier Camelir »

  1. « Je me suis sentie bien dans ces montagnes. J’ai eu envie d’y vivre. Je ne souhaitais pas en partir. Cela a fait écho à mes pensées. A ce que je m’imagine quand je pense à vivre dans une vieille maison en pierre dans la montagne avec un potager et des chèvres. Aujourd’hui, c’est ce dont j’ai envie. Même si cela implique de se créer de nouvelles habitudes, une nouvelle façon de vivre. C’est ce à quoi j’aspire au plus profond de moi. » Ces mots raisonnent en moi. C’est le genre de vie qui me fait rêver. (les chèvres en moins, j’ai peur des animaux 😂) C’est le genre de vie qui m’inspire. Chaque fois que je monte dans mes volcans, je redescends à reculons. Le retour en ville est toujours si dur. Et pourtant, j’aime ma vie en ville. Les théâtres, les musées, les cafés en terrasse…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s