Retour d’expérience #2 – Aquarelle

Aujourd’hui, je souhaite vous parler de mon (si court) chemin parcouru à l’aquarelle. Dans cet article, je ne prétends rien vous apprendre (je suis plus que débutante, il y en a qui en parle beaucoup mieux que moi, Les Tribulations de Marie par exemple), je désire seulement vous faire part de mon ressenti.

Alors voilà, l’aquarelle et moi, ça n’a pas toujours été une histoire d’amour et ça ne l’est toujours pas quelques fois. C’est une technique qui parait facile car il suffit de mélanger de l’eau à la peinture. Et bien non ! La difficulté réside justement dans le dosage de l’eau. J’ai débuté il y a plus d’un an en commençant avec une palette Giotto pour enfants. Elle est plus qu’abordable et surtout cela m’a permis de voir si l’aquarelle me plaisait ou non avant d’investir dans une palette plus chère.

4

Y prenant beaucoup de plaisir, j’ai finalement acheté une palette 12 godets de chez Daler Rowney. J’aime les couleurs qui s’y trouvent et j’aime la qualité. Celle-ci me suffit amplement pour ce que j’en fais.

2

Et puis, il y a un mois j’ai eu le courage d’afficher ce que je faisais sur Instagram. Je dis le « courage » parce qu’à chaque fois je déchirais tout ce que je faisais. J’avais honte et n’étais jamais satisfaite. On est toujours si dur avec soi-même (mais j’apprends à travailler sur cela!).

            5  1

Oui et… ? me direz-vous ! Eh bien si aujourd’hui je décide de faire cet article c’est parce que ma vision de faire de l’aquarelle a changé. En début de semaine, je me suis offert un carnet de 14x14cm. Le soir même alors que Chachou jouait à la console, je me suis lancée. J’ai ouvert ce petit carnet et j’ai entrepris de petits dessins. Ma façon de procéder a changé…

_MG_6158

En effet, auparavant je peignais sur des blocs de papier aquarelle. Déchirer les feuilles étaient très simples. Là, beaucoup moins. Et surtout je souhaite que ce carnet soit un minimum joli alors je m’applique. Je m’applique beaucoup plus, je suis plus délicate et je fais attention à mes gestes.

C’est une nouvelle étape franchie. Jusqu’à la prochaine !

Le vrai inconvénient avec un carnet (comparé aux feuilles volantes) est qu’il faut attendre que ce soit bien sec pour tourner la page.

6 7

Tous les jours, j’essaie de réalisee un petit dessin qui me prend plus ou moins de temps, inspiré d’images diverses afin de progresser petit à petit. Je n’hésite plus et je partage !

Maintenant je souhaite m’améliorer évidemment ; me lancer dans un nuancier plus grand pour apprendre à bien mélanger les couleurs et faire tout plein de fleurs.

Des gribouillis.
Noémie.

Publicités

2 commentaires sur « Retour d’expérience #2 – Aquarelle »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s