Confection d’un herbier

(Carnet : Hema)

Un herbier peut être un loisir ou revêtir un caractère plus scientifique. Selon le but recherché, l’herbier ne se constitue pas de la même façon. Les plantes et fleurs ne se cueillent pas de la même manière, la réalisation est plus ou moins approfondie et l’aspect plus ou moins esthétique. Je vais vous parler ici du passe-temps (grâce aux questions que l’on me pose fréquemment) car je ne suis pas à même de vous parler de l’herbier scientifique, botanique.

– D’où est venue ton envie ?
La réalisation d’un herbier m’est apparue comme ça, sans prévenir, au printemps dernier. J’étais au Québec, le printemps tardait à arriver ; j’avais envie de fleurs et d’arbres fleuris. Lorsque les petites plantes ont commencé à sortir de terre, j’en ai récolté, pour le plaisir de les garder puis je les ai pressé entre deux gros dictionnaires et les ai inventorié. J’essayais toujours de connaitre le nom des plantes que je cueillais, je les notais, je cherchais leurs spécificités.

L’envie de les dessiner est apparu rapidement mais j’ai, de ce côté-là, encore quelques (gros) progrès à fournir.

L’automne est vite arrivé, j’ai récolté quelques feuilles mortes avec le désir de réussir à les distinguer selon l’arbre (chêne, bouleau, hêtre, etc.) mais je voulais continuer avec les fleurs.

Début mars, le printemps montrant quelques prémices, l’envie a été dix fois plus forte de me replonger dedans. De plus, partant vivre à la montagne dans quelques jours, il me tarde de m’offrir le Guide des fleurs de montagne pour les reconnaitre lors de nos futurs balades. Bref, je m’y vois déjà !

 – Quel est le matériel requis ?

(Sur la photo : presse-fleur / carnet / ciseau / feutre fin noir / masking-tape / ruban)

Lorsque j’ai commencé, j’avais un carnet vierge, de gros livres et du papier absorbant type buvard. C’était bien suffisant ! Aujourd’hui, j’ai pu acquérir un presse-fleur dans une brocante et j’ai toujours mon petit carnet que je prends le temps de remplir.

Il existe un herbier de la marque Canson. Je ne l’ai jamais testé. D’ailleurs si vous avez un retour sur cela, dites-le moi en commentaire !

Il est aussi nécessaire d’avoir un guide pour identifier les fleurs. Le plus simple d’utilisation est celui qui les classe par couleurs. C’est relativement coûteux et si vous souhaitez attendre de voir quelle place prendra ce loisir, téléchargez l’application Pl@antNet.

– Comment procèdes-tu ?
Première étape : se balader ! C’est là le plus grand plaisir ! Partir sur les routes ou les chemins et cueillir des fleurs/feuilles. J’emporte toujours dans mon sac un carnet ou un livre pour les presser (sinon le temps de rentrer, elles sont flétries)(le conseil qui revient souvent est de prendre une petite boite pour les ranger), un carnet de notes (pour les souvenirs, les sensations, le nom de la plante, etc.), mon guide des plantes (Delachaux).

Ne cueillez pas les fleurs/feuilles après une averse ou la rosée et faites attention à respecter les espèces protégées !

Deuxième étape : faire sécher la cueillette pendant 2 semaines. Comme je le disais de gros livres suffisent amplement pour débuter ! Mettez votre cueillette entre deux feuilles et ajouter du buvard afin d’absorber toute l’humidité de la fleur. C’est l’étape la plus délicate car il faut réussir à placer la fleur de la meilleure façon possible afin d’y retrouver le plus de détails possible. Je n’y arrive pas à tous les coups alors je les presse au mieux puis le lendemain je vérifie et replace les pétales, les feuilles car la fleur est déjà mieux aplatie.

Troisième étape : mettre en scène dans le carnet, inventorier. Dans l’herbier, je fixe les fleurs avec du masking-tape, du ruban autocollant ou de la colle blanche au pinceau. Comme vous pouvez le voir sur mon Instagram, faire des mises en scène éphémère pour la seule beauté du geste me plait énormément.

Je vous montre en photos ce que j’en fais :

Herbier éphémère

Une citation lue et aimée

Le nom latin et français d’une plante

Souvenirs

  Mise en scène éphémère…

… retranscrit dans le carnet

Souvenirs

Anatomie d’une plante

J’espère que cet article vous aura plu et vous aura donné envie de faire votre propre herbier, vos propres mises en scène ! N’hésitez pas à me partager vos photos d’herbier !

EDIT : J’ai essayé de faire sécher des fleurs récupérées chez un fleuriste et elles ont toutes moisies. Elles doivent certainement être traité et cela ne donnent pas du tout un bon résultat. Je ne recommencerai pas.

De plus, il faut essayer. Si je vous dit cela c’est que certaines fleurs ne sèchent pas correctement. Je pense, entre autres, au dahlia qui a un gros cœur et qui est donc très humide. Tout était moisi.

Continuons à arpenter les champs et les bords de route !

Publicités

16 commentaires sur « Confection d’un herbier »

  1. J’adore ton article, ça donne envie!!! En ce moment j’essaie de ne pas rajouter d’autres activités créa à mes journées donc je temporise jusqu’à ce que mon fils soit un peu pus grand. Pour info j’avais vu aussi un mini-herbier chez Flying Tiger aux alentours de Noel, si cela peut être utile 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Que cet article est chouette! Quand j’étais petite, c’est ma maman qui m’a initié aux herbiers. On avait une maisonnette à la montagne, et c’était un lieu privilégié pour glaner des fleurs et plantes pendant les balades. A l’adolescence, j’ai constitué un herbier toute seule, que j’ai fièrement montré à ma prof de SVT qui ne me l’a jamais rendu… J’en garde un souvenir très amer. J’aimerais beaucoup m’y remettre aujourd’hui mais j’habite dans le centre de Lyon, n’ai pas de voiture pour sortir de la ville, donc assez peu d’occasions de me balader sur les chemins… Tu as bien de la chance de partir vivre en montagne 😉

    J'aime

  3. Je me demandais comment constituer un herbier, et grâce à ton article, je vais sauter le pas 🙂
    Je ne m’y connais pas du tout en nom de fleurs, ce sera le challenge mais aussi l’occasion d’en apprendre plus sur la nature qui nous entoure. Merci beaucoup !

    J'aime

  4. Cet article rentre pile dans le nouvel projet DIY que je veux réaliser : une presse pour herbier afin de faire sécher correctement les fleurs, un peu comme la tienne en fait, merci pour ces inspirations, les photos sont très belles et tu mets les fleurs très bien en avant, beaucoup et douceur et de poésie ❤

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s